mercredi 30 mai 2007

Pump up the volume

Un film de Allan Moyle.
Avec Christian Slater et Samantha Mathis.
Sortie en décembre 1990.
Vu en mai 2007.


L'histoire:

Harry, le disc-jockey subversif d'une radio-pirate, met en emoi tous les étudiants d'un campus. Son cynisme et sa rage trouvent un écho chez les lycéens frustrés d'une petite ville. Harry tient à garder l'anonymat. Nora, jeune étudiante fascinée par la personnalité d'Harry, entreprend de découvrir sa véritable identité. Elle n'est pas la seule, l'école et les forces de l'ordre aimeraient bien faire taire cette voix insolente.

Mon avis:
Mark Swain, jeune étudiant timide et réservé, emmenage avec ses parents dans une petite ville mais il se fait très peu d'amis. Tous les soirs à 22h précise, le lycéen devient le présentateur d'une radio pirate ayant comme pseudo "Happy Harry" ou "Harry la trique". Il fait rapidement fureur dans cette petite ville tranquille grâce à ses pensées très critiques sur son lycée et son époque, ses masturbations simulées en direct ou encore à la lecture des poèmes érotiques envoyés par une jeune fan. Mais un soir, Harry reçoit en direct l'appel d'un jeune homme qui veut se suicider - ce qu'il fera quelques heures après. C'est à ce moment que l'aventure dégénère: son emission est de plus en plus populaire et déclenche bientôt une revolution chez les adolescents qui provoquent une réelle panique chez les parents d'éleves et la direction du lycée.
Il s'agit avant tout d'un teenage movie qui traite des soucis de la jeunesse à la fin des années 1980. Il a été très controversé à sa sortie, pour sa liberté de ton sans doute mais aussi pour les sujets dont il traite et par son appel à la révolution.
Un film qui mérite pourtant d'être vu...

Ma note:
8/10

4 commentaires:

anjelica a dit…

Je n'ai jamais entendu parlé de ce film !

Leeloo a dit…

Anjelica: C'est presque normal puisqu'à ma connaissance il n'est jamais passé ou que très rarement à la télévision... Pourtant il en vaut le coup!

Soïwatter... a dit…

Ca n'est et ne passera jamais sur les chaines de télévision françaises, trop politiquement incorrect (sexe et dissidence...), on n'est plus dans les années 80.

Bisou...

Leeloo a dit…

Soïwatter (alias mon Chéri): Eh oui... les choses ont quelque peu changées il faut croire...