jeudi 17 mai 2007

Lettre de Guy Moquet à sa famille

"Ma petite maman chérie,
mon tout petit frère adoré
mon petit papa aimé"

"Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l'escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.

Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.

17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.

Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d'enfant. Courage !

Votre Guy qui vous aime

Guy

Dernières pensées : "Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !"

Cette lettre date du 22 octobre 1941, ce jeune résistant a été tué le lendemain à Châteaubriant. Elle sera désormais lu à tous les lycéens lors de leur entrée au lycée...

8 commentaires:

Gambadou a dit…

Superbe. Quel dignité et quelle force chez un jeune de cet âge. Un bel exemple.

Laurent a dit…

Première visite chez toi... Et c'est plutôt sympa ;-)

Pour la lettre de Guy Moquet, "la vie à en mourir" est un recueil des derniers écrits de résistants fusillés entre 1941 et 1944. Peu de livres m'ont retourné de la sorte, mais au nom de la mémoire et du devoir d'Histoire je le conseille à tous... Restons cependant prudent sur les récupérations politiques de l'Histoire ;-)

A très bientôt...

fashion victim a dit…

D'accord avec la conclusion de Laurent... Qui a décidé de cette lecture aux lycéens ?

Leeloo a dit…

Gambadou: Tu as raison et quel courage!
Laurent: Bienvenu chez moi! J'avais déja entendu parlé du recueil mais je ne l'ai pas encore lu... ça va venir... Quant au répercussions politiques, je suis tout à fait d'accord avec toi, soyons prudent!
Fashion victim: C'est dans son discours au Bois de Boulogne le jour de son investiture que le nouveau président de la République française l'a annoncé... après la lecture de cette lettre par une lycéenne en l'honneur des résistants français...

Caroline a dit…

Une lettre magnifique. C'est vraiment terrible de mourir si jeune.

Leeloo a dit…

Caroline: C'est vrai que c'est terrible de mourir si jeune, mais ça n'est malheureusement pas si rare. J'ai malheureusement plusieurs amis de mon âge qui nous ont déja quitté (maladie, accident de la route)

Anonyme a dit…

En ces temps où démagogie rime souvent avec sensiblerie, voici un article qui replace
les événements douloureux de notre histoire dans leur véritable contexte.
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=582&Itemid=60

Leeloo a dit…

Anonyme: Merci pour cet article. Mais cette lettre placé ici sur le blog n'avait aucune vocation ni politique ni démagogique... Je n'ai aucunement l'intention de faire de la politique... Chacun ses opinions et c'est très bien comme ça.