mercredi 22 octobre 2008

De Niro's game

Un roman de Rawi Hage.
Paru en septembre 2008 aux éditions Denoël.
Lu en septembre 2008.


Début des années 1980. Bassam et Georges sont deux amis d'enfance. Ils survivent comme ils peuvent dans un Beyrouth dévasté par les bombes. Un peu voyou, vivant de menus larcins, les jours se suivent pour les deux jeunes hommes comme les alertes à la bombe. Ils rêvent de jours meilleurs jusqu'au jour où Georges s'engage dans la milice. Progressivement, les deux amis s'éloignent l'un de l'autre, Bassam rêve de vivre à l'étranger alors que Georges combat dans la milice chrétienne...

Georges et Bassam sont deux petits voyous qui vivent comme ils le peuvent de leur petits larcins et de leur petits boulots. Ils passent leur nuit dans des fêtes où les filles manquent mais l'alcool coule à flot. Tout ne serait pas si terrible si on n'était pas à Beyrouth dans les années 1980 alors que la guerre fait rage, que les alertes à la bombe se succèdent et que les cadavres pleuvent.
Un jour qu'ils s'ennuient et qu'ils ont besoin d'argent, ils décident de monter un gros coup. Il est question de détourner la recette de la salle de jeu où travaille Georges. Mais l'argent ne fait pas tout. Georges est de plus en plus attiré par les milices chrétiennes alors que Bassam rêve d'évasion, de Rome ou de Paris.
L'écriture est belle et puissante, mais dure et noire. L'histoire est noire, pessimiste, un peu trop pour moi. Je n'ai pourtant pas eu de mal à me plonger dans le roman et à le lire jusqu'au bout. Mais l'atmosphère est trop pesante et sans espoir. Et puis les personnages se sont créés une carapace, certes nécessaire dans le contexte, mais qui rend leur regard sur les événements d'une froideur extrême. Et la fin m'a quelque peu déçue, je m'y attendais vraiment fortement.
Un roman très dur et pessimiste, une écriture puissante, mais qui n'ont pas su me séduire...




Je remercie sincèrement Chez les filles et les éditions Denoël pour leur envoi.

Les avis de Solenn, de Cathulu ou de Chatperlipopette. Mais quasiment toute la blogosphère l'a lu...

Hage Rawi, De Niro's Game, éditions Denoël, 2008, 262 pages.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

La sensibilité de chacun enrichit les lectures d'un même roman :-)
Le contexte est très dur, l'ambiance très sombre et l'amertume jamais bien loin.
J'ai continué mon voyage dans ce Beyrouth en guerre lorsque je suis allée voir, peu de temps après, "Valse avec Bachir"...très beau et très dur film!
Katell

Leiloona a dit…

Nous avons traversé ce roman de la même manière.
Une écriture forte, mais très sombre ... je suis sortie de cette lecture avec un certain mal-être.

Loutarwen a dit…

@ Katell: Malheureusement, je n'ai pas accroché à cette atmosphère...
@ Leiloona: " un certain mal-être" c'est exactement ça...

Voyance pure a dit…

J’adore vraiment ce que vous faites, bravo !!! Merci bien de partager avec nous cet article.

etoile0045 a dit…

Je suis nouvelle sur ce site et à première vue il m'a l'air très intéressant, donc longue vie pour ce site!!!
voyance mail gratuite

Merci a vous

Estèrre a dit…

J'ai bien aimé ton blog et bravo pour tout ce que tu as écrit.. à bientôt

voyance

voyance a dit…

Agréablement surprise par la découverte de votre site si joli et tellement original , tout y est bien conçu et très beau avec beaucoup de choix, c’est une merveille .
voyance par mail

voyance gratuite par email a dit…

C'est avec plaisir que je regarde votre site ; il est formidable .j'ai bientôt quatre vingt printemps et je passe du temps vraiment très agréable à lire vos jolis partages .Continuez ainsi et encore merci.