vendredi 4 mai 2007

Braderie à la bibliothèque...

Alors que je farfouillais sur les étagères de la bibliothèque à la recherche du livre qu'il me fallait, une des bibliothécaire s'est avancé et m'a demandé si j'étais intéressé par leur braderie permanente... Imaginez bien que je ne me suis pas fait prier...

Un choix important, tous les romans à 2 € et les poches à 50 cents, que demander de plus. Et devinez quoi? Là encore, j'ai trouvé mon bonheur...

L'inondation d'Evgueni Zamiatine.
A lire pour mon Challenge ABC: lettre Z.
L'histoire:
" La vitre tintait sous le vent, des nuages gris et bas - des nuages de la ville, des nuages de pierre - passaient dans le ciel - comme s'ils étaient de retour, ces nuages étouffants de l'été que pas un orage n'avait transpercés. Sophia sentit que ces nuages n'étaient pas au-dehors, mais en elle, que depuis des mois ils s'amoncelaient comme des pierres, et qu'à présent, pour ne pas être étouffée par eux, il fallait qu'elle brise quelque chose en mille morceaux, ou bien qu'elle parte d'ici en courant, ou encore qu'elle se mette à hurler... "

L'inondation, lu en mai 2007; ma critique ici.

Pérégrinations d'une paria de Flora Tristan.
qui était dans ma LAL.
L'histoire:
Partie en quête des racines paternelles au Pérou, après avoir quitté un mari brutal, Flora Tristan restitue dans ce journal, paru en 1837, ses réflexions sur la société péruvienne post-coloniale et sur un jeune pays qui peine à se transformer en nation. Vivant, intelligent et coloré, son récit fait mieux que mobiliser les promesses de la littérature de voyage : remis entre les mains des victimes (les femmes, les Péruviens), auxquelles il désigne la voie de l'émancipation, il fixe la ligne d'un combat. Les autorités devaient brûler l'ouvrage sur la place publique de Lima, au lendemain de sa publication. Depuis, les Pérégrinations d'une paria sont un classique au Pérou.

Soie d'Alessandro Baricco.
Qui était dans ma LAL.
L'histoire:
Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des oeufs sains. Entre les monts du Vivarais et le Japon, c'est le choc de deux mondes, une histoire d'amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d'une voix, la sacralisation d'un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

L'étrange cas de mademoiselle P. de Brian O'Doherty.
L'histoire:
C'est un roman miystérieux qui se passe à Vienne dans les années 1770. Les intrigues à la cour de l'impératrice d'Autriche, la musique de Mozart, le froissement des robes en soie, la guerre, Benjamin Franklin, le Siècle des lumières, Frédéric II de Prusse. C'est surtout l'histoire (vraie) d'une jeune fille aveugle et musicienne, que son père confie à Franz-Anton Mesmer, médecin célèbre pour ses découvertes scientifiques dans la guérison des maladies de l'esprit.
La puissance du roman de Brian O'Doherty est dans la peinture psychologique profondément juste des trois personnalités: le père cruel et intrigant, sa fille Marie-Thérèse et le docteur Mesmer dont Stephan Zweig disait dans la Guérison de l'esprit, qu'il était un "novateur incommode". La faculté de Vienne a voulu le discréditer "jusqu'au moment où surgit encore un novateur importun: Sigmund Freud".

Le secret de la Vierge à l'Enfant de Iain Pears.
L'histoire:
Comédie à l'italienne truculente et satire corrosive des mœurs politiques, le nouveau roman de Iain Pears nous entraîne dans un labyrinthe d'intrigues où se mêlent humour décalé et érudition.
A peine Flavia di Stefano a-t-elle pris la succession de son ancien patron, Taddeo Bottando, à la direction de la brigade de protection du patrimoine artistique qu'elle se voit confier une délicate mission : retrouver au plus vite un tableau prêté par le Louvre. Flavia soupçonne Maurizio Sabbatini, un artiste conceptuel. Mais, avant même qu'elle ait pu mettre la main sur lui, Sabbatini est retrouvé assassiné. Pour la jeune femme, cette affaire est liée à la mort tragique de l'épouse de l'artiste, survenue dans les années 1970.
Flavia va plonger dans les pages les plus noires de l'Italie. Et, tandis qu'elle s'avance sur le terrain miné des secrets d'Etat et des scandales politiques, elle aurait bien besoin de l'aide de ses fidèles alliés. Mais Bottando est aux abonnés absents, et Jonathan, son mari, musarde dans la campagne toscane sur les traces d'un tableau au passé rocambolesque...

La vipère d'Azur de Daphna Rye-Paz.

L'histoire:
Milan XIVème siècle. Le terrifiant blason des Visconti - vipère d'azur dévorant un homme - flotte sur la cité, y affirmant le pouvoir de cette grande famille italienne.
Liés à la cour de France et à la cour d'Angleterre, les Visconti sont richissimes. Et enviés, déchirés par des rivalités familiales, et scandaleux. Puissants et craints.
La capture par les Anglais du roi Jean le Bon va permettre l'ascension de l'un des leurs, Giangaleazzo. A travers le destin de ce personnage hors du commun, qui rêvait de réunifier l'Italie, ce sont le Moyen Age finissant et l'orée de l'humanisme qui nous sont restitués avec leur cortège de calamités.
Assassinats, viols, épidémies, prises d'otages, rançons, amours heureuses et malheureuses, famines, coups d'Etats, douceur et cruauté, foi et superstition forment la trame - authentique - de ce roman passionant. Tant il est vrai que parfois, la vérité de l'histoire dépasse e folie et en démesure la fiction pure...

Six ouvrages pour moins de 10 €!

A noter:
Si cette braderie permanente intéresse les Parisiens s'adresser à la Bibliothèque Boissière Saint Honoré au 69, rue Boissière 75016 PARIS.

6 commentaires:

fashion victim a dit…

Dis donc c'est super cette initiative! merci de l'info! (mais peut-être faut-il être inscrit dans cette bibli pour en profiter ?)

Allie a dit…

Super ça! Tu devais être bien contente! Tu as de belles découvertes! :D

yueyin a dit…

Quelle belle palette, j'en suis pas revenue, une bibliothèque qui brade des livres : toutes celles que je fréquente en manque... super chance et belle idée !!!

Leeloo a dit…

Fashion victim: non, je ne pense pas qu'il faut être inscrit puisque la bibliothécaire m'a dit d'en parler à mes amis... alors je fais passer l'info. Et puis il y a encore plein de livres très intéressants...
Allie: J'étais bien contente de trouver une braderie dans cette bibliothèque ;-)
Yueyin: je ne savais pas non plus que ça existait jusqu'à la semaine dernière où qqun m'en avait parlé. Alors j'ai été bien contente d'en découvrir une! Renseigne toi auprès de ta bibliothèque...

Marc a dit…

J'ai beaucoup aimé la lecture de Soie d'Alessandro Barrico.

Je pense que c'est réellement un très beau roman, et toujours, comme souvent chez Barrico, tout est très en poésie.

Leeloo a dit…

Marc: Soie est un des prochains livres que je dois lire. Mais j'en ai entendu beaucoup de bien!