samedi 21 avril 2007

La justice de l'inconsient

Un roman de Frank Tallis.
Paru en janvier 2007.
Lu en avril 2007.


L'histoire:

En ce début de XXe siècle à Vienne, où l'on peut croiser Freud, Schoenberg, Klimt et bien d'autres encore, les cafés sont le lieu de débats fiévreux. C'est dans cette atmosphère d'effervescence artistique et scientifique que Max Liebermann, jeune psychiatre et pianiste à ses heures, mène ses enquêtes avec son ami Oskar Rheinhardt, inspecteur et… chanteur lyrique amateur. Et ils vont avoir fort à faire avec le cas de cette jeune et jolie médium retrouvée morte chez elle dans une pièce fermée de l'intérieur. Une note griffonnée de ses mains laisse penser à un suicide. Pourtant, les indices déroutants s'accumulent : l'arme du crime, un pistolet, a disparu, et aucune trace de la balle n'est retrouvée durant l'autopsie... Serait-ce l'intervention d'un esprit maléfique ?

Mon avis:
Un roman historico-policier comme je les aime... J'ai adoré l'univers du roman: Vienne au début du XXème siècle dans l'effervescence des nouvelles idées de Freud autour de la psychanalyse. A l'époque, Freud n'est de loin pas apprécié de tous, et le jeune psychiatre Max Liebermann, même s'il apprécie ses idées n'est pas d'accord avec toutes ses analyses. En parrallèle, un meurtre est perpétré dans des conditions pour le moins intriguantes: une jeune médium est assassinée et tout laisse à croire qu'elle a été emportée par un esprit maléfique après avoir passée un pacte avec le diable. L'inspecteur Oskar Reinhardt doute, mais son ami Max Liebermann veille à ce qu'il ne s'égare pas.
Dans ce premier tome, on découvre avec plaisir les différents protagonistes: deux amis, Max et Oskar et quelques bribes de leur situation familiale. Max est célibataire et amoureux d'une jeune femme qu'il va demander en mariage au début de l'histoire sur l'insistance de son père, mais progressivement après la rencontre d'une jeune anglaise tout à fait exceptionelle, il se met à douter, Oskar est marié et l'heureux papa de deux jeunes filles, il rassure son ami face à ses doutes... Les deux personnages centraux sont attachants, on a envie d'en savoir plus sur eux. L'enquête est très bien menée, les retournements de situation nombreux et on ne découvre la vérité que dans les denrières pages. J'ai hâte de découvrir le tome 2: Du sang sur Vienne.
Un livre que je vous recommande vraiment si vous aimez les romans historico-policiers ou si vous voulez découvrir l'atmosphère qui devait règner à Vienne au début de la psychanalyse travers un très bon roman policier...

Ma note:
10/10.

A noter:
Le site de l'auteur si vous voulez en savoir plus sur lui.
Les avis de Yue Yin très enthousiaste aussi, de Michel et de Chimère qui a déja lu les deux tomes.

6 commentaires:

Michel a dit…

Excellent, lle deuxième l'est tout autant, un peu plus thriller.

Leeloo a dit…

Michel: J'ai hâte de le découvrir!

Caroline a dit…

J'aime beaucoup la série "Grands détectives" de 10/18, mais je n'ai pas encore tenté cette série. Je note !

Michel a dit…

Et ce séjour au Mans ? et à Paris ?

Leeloo a dit…

Caroline: Tu ne regretteras pas!
Michel: Pour mon séjour au Mans, concours oblige, j'ai peu visité la ville mais le quartier historique est splendide, quant à Paris j'y retourne cette semaine et la semaine suivante... mais le weekend dernier j'ai visité une superbe exposition au Louvre "Armenia Sacra".

pom' a dit…

je viens de le lire ,j'aime bien cette ambiance spitituelle viennoise et sucrée.jusqu'au bout on s'étonne du deroulement de ce meutre.