lundi 5 février 2007

Découverte du jour

Les carnets de Libermann: La justice de l'inconscient t.1 et Du sang sur Vienne t.2
Roman policier de Franck Tallis
Parution: janvier 2007

L'histoire du tome premier:
En ce début de XXème siècle à Vienne, où l'on peut croiser Freud, Schoenberg, Klimt et bien d'autres encore, les cafés sont le lieu de débats fiévreux. C'est dans cette atmosphère d'effervescence artistique et scientifique que Max Libermann, jeune psychiatre et pianiste à ses heures, mène ses enquêtes avec son ami Oskar Rheinhardt, inspecteur et ... chanteur lyrique amateur. Et ils vont avoir fort à faire avec le cas de cette jeune et jolie médium retrouvée morte chez elle, dans une pièce fermée de l'intérieur. Une note griffonnéede ses mains laisse penser à un suicide. Pourtant, les indices déroutants s'accumulent: l'arme du crime, un pistolet, a disparu et aucune trace de la balle n'est retrouvée durant l'autopsie... Serait-ce l'intervention d'un esprit maléfique? Max s'opposera à son collègue et rival, qui prône plutôt l'intimidation des suspects que l'exploration de l'inconscient... Un point de vue qui ne conduit pas forcément aux bonnes pistes.

La justice de l'inconscient : lu en avril 2007; ma critique ici.

L'histoire du tome 2:
En plein coeur de l'hiver sibérien de 1902, un serial killer entame une déconcertante campagne de meurtres dans la ville de Vienne. Mutilations obsènes, penchant pour les symboles ésotériques et victimes choisies apparemment au hasard en sont les principales caractéristiques. L'enquête entraîne l'inspecteur Oskar Rheinhardt et son ami le Dr Max Liebermann au sein des sociétés secrètes de Vienne - le monde ténébreux des érudits littéraires allemands, des théoriciens et des scientifiques adeptes des nouvelles théories évolutionnistes venues d'Angleterre. Au premier abord, le comportement énigmatique du tueur demeure imperméable à toute interprétation psychanalytique... Mais il devient peu à peu évident pour Max qu'un raisonnement cruel et invraisemblable guide les actes de l'assassin.

L'auteur:
Un whodunnit à Vienne à l'époque où apparaît la psychanalyse... Bizarre? Pas lorsque l'on sait qu'avant de devenir un auteur à succès, l'Anglais Franck Tallis est un docteur en pyschologie renommé, spécialiste des troubles obsessionnels. Ce n'est donc pas un hasard s'il a choisi un jeune psychiatre disciple de Freud comme héro de ses aventures. Avant de se lancer dans l'écriture de romans, il a d'abord publiés des essais de psychologie grand public. Ses premiers romans (Killing Time et Sensing Others) ont reçu en 1999 un Writers'Award de l'Académie des Arts de Grande-Bretagne et, un an plus tard, le New London Writers'Award. Sa série policière, les carnets de Liebermann, débute avec la Justice de l'inconscient, qui a reçu, dès sa publication, un excellent accueil aussi bien de la part du public que de la critique.

Aucun commentaire: