lundi 7 juillet 2008

Magdalaine la Bâtarde

Un roman de Roberta Gellis.
Paru en 2006 chez 10/18 Grands Détectives.
Lu en juin 2008.


Londres, XIIème siècle. Magdalaine la Bâtarde, femme au passé trouble, dirige depuis quelques années une maison close l'Old Priory Guesthouse attenant au prieuré de Saint Merry Overy. Magdalaine n'est pas comme n'importe laquelle des prostitués du Londres médiéval, elle tient une maison de qualité où la discrétion est assurée et le confort aussi. Elle est d'ailleurs passée sous la protection de Grands de ce monde comme Guillaume d'Ypres ou l'évêque de Winchester.
Mais lorsqu'un émissaire du pape est assassiné sur le parvis de l'Église, il n'en faut pas moins pour soulever les protestations des moines et les voir accuser Magdalaine et ses charmantes filles. Mais celles-ci ne se laissent pas faire et décident d'avertir l'évêque pour l'amener à mener une enquête. C'est Sire Bellamy d'Itchen qui va s'en charger et qui devient le chevalier servant de notre tenancière. Tous ensemble, ils vont se battre pour faire éclater la vérité dans un contexte politique et religieux parfois complexe.


Magdalaine est une héroïne attachante. Elle prend soin de ses filles et de ses clients, elle est discrète et pourtant prête à se battre envers et contre tous. C'est un personnage intriguant et même envoûtant. On en apprend finalement très peu sur elle et sa vie d'avant dans cet opus. J'ai beaucoup aimé ses filles, elles sont charmantes et différentes, on n'a pas affaire à des prostitués de bas étage qui se prostituent contre leur gré pour survivre. Les filles ont été soigneusement sélectionnées par Magdalaine pour leurs charmes physiques mais aussi et surtout leurs particularités. On n'entre à l'Old Priory Guesthouse que sur recommandation et le prix est certes bien élevé mais les prestations le valent.
Les rebondissements sont nombreux dans cette histoire et font passer quasi inaperçus les quelques longueurs. On fini par soupçonner tout le monde et surtout les moines ce qui m'a fait bien sourire. Les prises de bec entre Bellamy d'Itchen et la belle Magdalaine font également sourire. Celui-ci amoureux depuis le premier regard ne peut s'empêcher de jalouser tous ses amants. On se demande si une réelle idylle va naître entre ces deux. L'ambiance rappelle un peu celle des romans de Frère Cadfaël -qui se passent d'ailleurs à la même période-, surtout quand on entre dans le prieuré. L'écriture est simple et fluide, les personnages vraiment originaux dans une enquête policière, l'intrigue tient jusqu'au bout. Tous les éléments d'une bonne série historico-policière sont réunis. J'ai très envie de découvrir la suite...




Les avis de Gachucha, Yueyin, Frisette et Chimère.

Trois tomes suivent déja ce premier opus: Le diable à demeure (T.2), Le vent de la trahison (T.3) et La chambre aux secrets (T.4).

Gellis Roberta, Magdalaine la Bâtarde, 10/18 Grands Détectives, 2006, 398 pages, 7,90€.

5 commentaires:

Florinette a dit…

Je l'avais noté suite à plusieurs billets enthousiasme et je vois que toi aussi tu as été séduite ! :-)

Joelle a dit…

Encore une série !!! C'est bien mais du coup, cela fait noter plusieurs titres avec un seul billet ... mdr ! Mais comme j'adore cette période et vu les éloges, c'est pris en compte ;)

Loutarwen a dit…

@ Florinette: Séduite, c'est le mot!
@ Joelle: C'est vrai que les séries ralongent d'autant les Pal et autres Lal... Mais c'est tellement bon de rtrouvé les personnages auxquels on s'attache!

voyante a dit…

Merci pour ce billet très agréable… et souriant (pour un sujet pas évident) !

voyance gratuite en ligne par mail a dit…

J’aime beaucoup les sujets que tu traites, qui semblent tellement simples et habituels pour nous blogueuses qu’on ne pense même pas à en faire un article.