lundi 3 mars 2008

Le fantôme de Baker Street

Un roman de Fabrice Bourland.
Paru en janvier 2008.
Lu en février 2008.

L'histoire:

Londres, 1932. Depuis que la municipalité a attribué à la maison du major Hipwood le n° 221 à Baker Street, le salon du premier étage semble hanté. S'agit-il d'un esprit, comme le prétendent certains ? Existe-t-il un lien entre ces manifestations et la série de crimes qui ensanglante Whitechapel et les beaux quartiers du West End ? Motivée par un funeste pressentiment, lady Conan Doyle, la veuve de l'écrivain, sollicite l'aide de deux détectives amateurs, Andrew Singleton et James Trelawney. Lors d'une séance de spiritisme organisée à Baker Street, ces derniers découvrent avec effarement l'identité du fantôme. Et quand ils comprennent que les meurtres à la une des journaux imitent ceux commis par Jack l'Eventreur, Dracula, Mr Hyde et Dorian Gray, nos jeunes enquêteurs sont entraînés dans une aventure qu'ils ne sont pas près d'oublier. Un hymne enflammé à la littérature victorienne et à ses monstres sacrés !

Mon avis:
J'avais repéré ce livre à cause de son titre. Une fois le quatrième de couverture lu, j'étais convaincu. Mais à la lecture du tout début du livre - article de journaux relatant des séances spirites - , j'ai été dubitative... Et puis à partir du moment où l'histoire a vraiment débuté, j'ai été emporté dans cet univers fantastique qui reste au final très réaliste. Par le plus grand des hasards - en tout cas ce n'était vraiment pas fait exprès - ce moment a coïncidé avec mon départ pour un week-end à Londres. J'ai adoré toutes les références à la littérature victorienne et à ses grands démons, j'ai vraiment aimé l'idée de base - que je ne dévoilerai pas ici - du livre. On est plongé dans l'univers du spiritisme - milieu que je ne connais pas du tout - et on découvre tout un tas de théories plus loufoques les unes que les autres apparement en vogue dans les années 1930. Moi qui n'aime pas le fantastique en règle général, je me suis surprise a adorer cette histoire.
De plus, ce livre se lit vraiment très facilement. Et ma présence à Londres en parallèle, très souvent sur des lieux sités par l'auteur comme étant des lieux de crimes à sans doute ajouté à son charme. Et puis j'en ai profité pour aller jeter un oeil au 221 Baker Street - j'ai d'ailleurs été plutôt déçue par la boutique très commercial et pas très Sherlock Holmes.
Une petite réserve tout de même, je trouve que ce livre ne cadre pas vraiment dans la collection Grands Détectives de 10/18 - que j'apprécie énormément - par son côté trop fantastique et pas assez policier... L'enquête est somme toute assez banale et peut être pas assez mise en valeur.
Mais quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup aimé et je me plongerai sans nul doute dans le second tome des aventures de nos deux détectives en herbe.

Ma note:
9/10

A noter:
Pour les curieux, vous pouvez trouver un cliché dun fantôme d'Arthur Conan Doyle ici ou ici.
Les avis de Lou, Arsenik et Clarabel.

15 commentaires:

Aelys a dit…

J'ai hâte de le découvrir à force d'en entendre et d'en lire tellement de bien !

Ori a dit…

Je note, je note en tant que fan de Sherlock, je suis obligée de le lire!

wunschtraum a dit…

Hum, très interessant tout ça. Et un livre en plus sur ma pal...

Arsenik_ a dit…

faut pas hésiter une seconde, ce livre est génial surtout pour les amoureux du XIXèeme et/ou de Sherlock Holmes

Michel a dit…

Ok je le met en haut de ma PAL, je cède vous êtes trop nombreux à encenser ce livre

Karine a dit…

Je crois que depuis 2 semaines, je l'ai vu commenté sur 3-4 blogs et toujours de façon positive!!! Impossible d'y résister!

Cléanthe a dit…

L'idée sur quoi repose ce roman est ingénieuse, surtout si on a aimé lire les auteurs victoriens. Mais le livre a ses défauts aussi. C'est un peu trop vite écrit à mon goût. Et puis concernant le fond même du roman (les lieux romanesques du Londres victorien et ses héros littéraires), il y a des approximations. Ainsi la division d'un Londres misérable (Whitechapel) et d'un Londres huppé (West End) par exemple n'est pas complètement fausse mais un peu plaquée d'une réalité française. L'originalité de Londres au XIXème siècle, c'est que souvent la misère côtoie la richesse, par exemple une rue huppée cède la place à quelques ruelles sordides. La carte de Londres n'est pas si aisée à lire que celle de Paris par exemple (c'est ce qui saute aux yeux aujourd'hui encore, n'est-ce pas, quand on arrive à Londres). Alors quel est le problème? Eh bien c'est que les auteurs victoriens justement, et avant eux Dickens que, sur ce point, ils se contentent de copier, ont très bien compris cela, ils en fond la matière même de certaines de leurs histoires (pour les fans de Sherlock Holmes, pensez à La Ligue des rouquins: "Nous avions du mal à réaliser que d'aussi beaux magasins et d'aussi importants bureaux s'adossaient à ce square minable et crasseux que nous venions de quitter"). Paul Feval a très bien compris tout le parti narratif qu'on pouvait tirer de cette proximité de la pègre et de la haute bourgeoisie dans une ville qui n'est pas structurée comme Paris, c'est-à-dire où la répartition des lieux repose sur une hiérarchie sociale: voyez l'excellent Mystères de Londres. Du coup le livre de Fabrice Bourland est divertissant, mais comme une série tv française. On ne peut pas s'empêcher de rêver à ce qu'on aurait pu faire de sa très belle idée avec un peu plus d'application.

Loutarwen a dit…

@ Aelys: C'est un petit livre sympathique qui se lit facilement en plus...
@ Ori: Au départ, ça fait quand même bizarre de se retrouver face au fantôme de ce cher Sherlock ;-)
@ Wunschtraum: Tu verras, c'est très divertissant...
@ Arsenik: C'est vrai, j'ai beaucoup aimé moi aussi ;-)
@ Michel: Dis tout de suite qu'on te force! ;-) Tu verras, c'est vraiment sympa...
@ Karine: C'est vrai qu'on est pas mal de blogueuses à l'avoir lu au même moment. Il venait de sortir en janvier...
@ Cléanthe: Tout d'abord, bienvenue sur mon blog! Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis! En tant qu'historienne, je connais un peu le Londres de cette époque et d'avant, mais je n'ai pas trouvé que cela ait gâché ma lecture, au final c'est de la fiction ;-) Je lis essentiellement pour me divertir et j'évite d'aller trop loin dans mon analyse sauf quand quelque chose me gêne vraiment. Au final, comme tu le dis, c'est un excellent divertissement! Par contre tu m'intrigue avec les Mystères de Londres de Paul Féval. Je vais me renseigner et qui sait il va peut être s'ajouter à ma liste de livre à lire ;-) Je passerai certainement sur ton blog dans les prochains temps. A bientôt...

poindron a dit…

Découvrez “L’Étrange Questionnaire” de Fabrice Bourland sur Le Cabinet de Curioistés d’Éric Poindron :

http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites/

yueyin a dit…

Ahah je l'ai acheté justement, il m'attends sagement dans ma pile (je n'ai pas pu résister, sherlock hein...)

Lou a dit…

Tiens, une note sur Fabrice Bourland que je n'ai pas lue ?:) Je suis d'accord avec toi concernant la collection, je trouve aussi que c'est un livre un peu à part. Peut-être que 10/18 devrait créer une nouvelle série fantastique. Mais à vrai dire, comme je lis plus souvent des polars, je ne l'aurais peut-être pas remarqué aussi vite dans une autre collection. Le succès de Fabrice Bourland sur les blogs fait plaisir à voir :)

Loutarwen a dit…

@ Poindron: Merci pour l'info.
@ Yueyin: Je suis sûre qu'il te plaira! ;-)
@ Lou: Je suis d'accord avec toi. N'étant pas adepte de fantastique, je n'aurai certainement pas lu ce livre! Une belle découverte en somme ;-)

Joelle a dit…

Il est déjà noté dans ma LAL vu le bon accueil qu'il a eu. Et puis, difficile de résister à un titre pareil .... je vois Baker Street, forcément, je ne peux passer à côté ;) Et avec ton billet, il ne risque pas de disparaitre de ma liste :)

Lou a dit…

http://myloubook.hautetfort.com/archive/2008/03/19/salon-du-livre-2008-17-mars.html

Tu trouveras dans ce lien ma dernière note... qui devrait te faire plaisir :)

lin a dit…

je decouvre ton site il est magnifique super bravo a toi je reviendrais le voir bisous
voyance gratuite mail, voyance gratuite par email