mardi 13 novembre 2007

1666

Un roman de Geraldine Brooks.
Paru en 2003.
Lu en octobre 2007.


L'histoire:

1666 : l'année de la grande peste en Europe. Punition de Dieu infligée aux hommes ou intervention du Malin ? Les passions s'exacerbent, la peur se répand et la trame fragile du tissu social se délite. Eyam, un village perdu du centre de l'Angleterre, n'est pas épargné par l'épidémie et ses habitants décident de se mettre en quarantaine sous l'influence d'un pasteur au charme ambigu. Très vite, Anna Frith, une jeune servante qui élève seule ses deux enfants, se distingue par son abnégation dans les soins qu'elle prodigue aux malades et le courage qu'elle affiche lorsque la superstition renaît et entraîne une chasse aux sorcières meurtrière. Dans ce huis clos suffocant où les hommes se révèlent diaboliques, cette jeune femme sans éducation fera triompher la générosité et la raison, au péril de sa vie.

Mon avis:
Une histoire à la fois touchante et terrible. Un roman tiré d'une histoire vraie.
Au départ, j'ai eu du mal à m'habituer à Anna Frith, l'héroïne. Jeune femme du peuple, qui travaille chez le pasteur au presbitère, je la trouvais trop gentille, trop attentionnée, trop naïve et peu être trop avide de savoir pour l'époque et sa position. Mais finalement, je suis entrée dans l'histoire et j'ai été entraîné dans ce huis clos terrible. L'histoire de ce village, frappée par la peste après l'arrivée d'un tisserand étranger, est terrible. L'auteur explique avec une méticulosité quasi médicale l'évolution de la maladie sur les corps des malades. L'isolement complet de ce village révèle peu à peu les personnages. Trois femmes sont au coeur du roman, la jeune servante, héroïne Anna Firth, la femme du pasteur Elinor Mompellion et Anys, celle qui connaît les plantes et qui est accusée d'être une sorcière. Un homme, chef de sa communauté, le pasteur, se voit charger de gérer la crise. Semaine après semaine, le nombre de malades et de morts augmentent. La foi de chacun est mise à rude épreuve. Et chaque villageois à sa manière va essayer d'affronter la mort ou la vie selon les cas. A noter que j'ai trouvé la fin particulièrement originale alors que je la craignais un peu.
Un livre prenant, à l'ambiance pesante. Un livre dont on ne sort pas indemne...

Ma note:
10/10

A noter:
L'avis tout aussi favorable de Gambadou.

11 commentaires:

Joelle a dit…

J'ai ce livre dans ma PAL depuis quelques années (à sa sortie en anglais). Pour l'anecdote, sur les petites routes de Tasmanie, nous cherchions une radio à écouter et nous sommes tombés sur une radio qui diffusait une narration qui nous a accrochée très rapidement : on a écouté jusqu'au bout (une petite heure) pour apprendre au final que c'était le chapitre 3 (il me semble) de ce livre ... avec la suite le lendemain ! Autant dire que je me suis précipitée pour acheter le livre :)

Loutarwen a dit…

joelle: Ce livre m'a vraiment marqué. Il est terrible et si touchant à la fois. Je te recommande vraiment de le lire... ;-)

Françoise YOUNSI a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Fanyoun a dit…

Je ne l'ai pas lu mais au vu de ton article et de la note, je vais me laisser tenter. J'adore les romans historiques donc je crois que je vais le mettre tout en haut de ma LAL.

Karine a dit…

J'allais noter le livre... jusqu'à ce que je lise qu'il détaillait les ravages de la peste sur le corps des malades!!! Malgré que le livre semble excellent, l'hypocondriaque que je suis va passer son tour! Des plans pour que je me trouve des symptomes de peste pendant les deux prochains mois!!!! Une fille connaît ses limites!

Loutarwen a dit…

Fanyoun: C'est un très bon roman historique, mais très dur il est vrai... J'attends ton avis ;-)
Karine: Je ne suis pas très sensible de ce côté là, mais il est vrai que la description des bubons purulents qui explosent j'avais quand même un peu de mal... Je te l'accorde, mieux vaut que tu passes ton tour sur ce coup ;-)

Gambadou a dit…

C'est vrai que j'ai beaucoup aimé ce livre, et ça fait plaisir de se le remémorer. Merci

La liseuse a dit…

ça faisait un petit moment que je n'avais pas posté par ici même si je suis le déroulement du swap. Ton billet sur ce livre m'a convaincu. Je l'ajoute à ma LAL. c'est tout à fait le genre de lecture (sur fond historique) qui me plaît.

yueyin a dit…

Tentant mais angoissant quand même :-)

Lou a dit…

ça me tente beaucoup ! j'ai repéré un autre livre sur la peste, cette fois-ci en France.
Quant à l'Angleterre, as-tu lu "Ambre" de Winsor ? Je l'ai lu avant de commencer mon blog mais il faudra que je fasse une note dessus, j'ai eu un énorme coup de coeur !

Katell a dit…

Les filles laissez-vous tenter: non seulement il est en poche mais en plus il est très très très très bien ce bouquin! Un régal à lire.